A LA UNE : Beauty For a Better Life, appel à projets 2018

DU 26 FEVRIER AU 30 AVRIL 2018

La Fondation L’Oréal ouvre son appel à projets Beauty For a Better Life* destiné à aider des structures médicales ou sociales à développer des projets de beauté solidaire.

Convaincue du rôle bénéfique que peuvent jouer la beauté et le bien-être dans l’accompagnement des personnes fragilisées, la Fondation L’Oréal amplifie son engagement en 2018.

10 ans après la création du Prix Première Chance avec le CODES, le nouvel appel à projets Beauty For a Better Life est ouvert non seulement aux projets de socio-esthétique mais aussi à toute autre activité de coiffure, de beauté ou de détente offerte à des personnes fragilisées physiquement, psychiquement ou socialement.

Cette année, 340 000 euros seront ainsi remis aux structures lauréates, en France et à l’international, sous forme de dotations allant de 5 000€ à 20 000€. Un accompagnement personnalisé avec des experts, dont le CODES, est aussi offert pendant un an pour les aider dans la mise en place ou le développement de leur projet.

Accédez dès maintenant aux critères d’éligibilité et au formulaire de candidature

DANS LES MÉDIAS

Var matin - 25 mai 2010

Etre belle en prison c'est possible avec la socio-esthetique

Draguignan PORTRAIT Marie-Thérèse Elsen intervient depuis plusieurs années en prison mais aussi en milieu médical pour redonner estime et confiance aux femmes « à l'âme affectée »
Presse Océan - 2008

Des soins pour le corps meurtri

SANTÉ. S'occuper de soi après une chimiothérapie avec la Ligue contre le cancer. Après des traitements médicaux lourds, Pierrette Retiere, en rémission, bénéficie de soins esthétiques.
La Dépêche - 8 avril 2010

Auch, soigner la beaute c'est aussi soigner le corps

« Le cancer est une maladie qui altère l'image corporelle et qui isole le patient » explique le docteur Serge Sabardeil. Aussi est-il un fervent défenseur des soins de support, ces pratiques qui visent à gommer ou à faire oublier les effets secondaires
Sud Ouest - 9 avril 2010

Quelques minutes de soin pour un moral d'acier

Fabienne vient à l'hôpital le mercredi, tous les 21 jours. Elle y subit sa chimiothérapie. « Le traitement assèche la peau, confesse-t-elle. Mes ongles s'effeuillent. » Marie-Hélène Puginier entre dans la chambre du « 5C », l'étage du service