A LA UNE : Beauty For a Better Life, appel à projets 2018

DU 26 FEVRIER AU 30 AVRIL 2018

La Fondation L’Oréal ouvre son appel à projets Beauty For a Better Life* destiné à aider des structures médicales ou sociales à développer des projets de beauté solidaire.

Convaincue du rôle bénéfique que peuvent jouer la beauté et le bien-être dans l’accompagnement des personnes fragilisées, la Fondation L’Oréal amplifie son engagement en 2018.

10 ans après la création du Prix Première Chance avec le CODES, le nouvel appel à projets Beauty For a Better Life est ouvert non seulement aux projets de socio-esthétique mais aussi à toute autre activité de coiffure, de beauté ou de détente offerte à des personnes fragilisées physiquement, psychiquement ou socialement.

Cette année, 340 000 euros seront ainsi remis aux structures lauréates, en France et à l’international, sous forme de dotations allant de 5 000€ à 20 000€. Un accompagnement personnalisé avec des experts, dont le CODES, est aussi offert pendant un an pour les aider dans la mise en place ou le développement de leur projet.

Accédez dès maintenant aux critères d’éligibilité et au formulaire de candidature

DANS LES MÉDIAS

Ouest France-Vendée - mars 2010

Des soins esthétiques pour le corps et l'esprit

Originaire de Challans, Marine Poirier est l'une des rares à exercer le métier de socioesthéticienne en Vendée. Elle aide les jeunes et les adultes à se réconcilier avec leur image.
Les Nouvelles Esthétiques - janvier 2010

Le CODES a 30 ans

Il y a 30 ans, le CODES était pionnier, aujourd'hui, il est la référence ! La preuve de la compétence des socio-esthéticiennes n'est plus à faire, pas plus qu'il faille démontrer l'intérêt du CODES
Les Nouvelles Esthétiques - septembre 2009

Projet Première Chance : L'Oréal Division Produits de Luxe soutient la socio-esthétique et le CODES

Deux actions pour une même ambition : développer la socio-esthétique.
Sud Ouest - 5 mars 2009

L'esthétique pour faire face à la maladie

"Vous ne savez pas le bien que vous me faites, j'ai l'impression de réhabiter mon corps." Une phrase parmi d'autres que Laurence Fray, socio-esthéticienne, a pu entendre lors de ses interventions auprès de femmes atteintes de cancer.