LA SOCIO-ESTHETIQUE

Une discipline au cœur de l’accompagnement

Outil complémentaire dans la prise en charge globale des personnes, la socio-esthétique participe à :

un accompagnement corporel de la souffrance et de la douleur par l’écoute et le toucher pour un mieux-être.

« Lorsque le corps est faible, endolori, on a besoin de recevoir un peu et de lâcher prise. Quelqu’un est venu vers moi, gratuitement, pour se consacrer à mon corps meurtri par la souffrance, les traitements, qui entraînent une dégradation corporelle, très dure à accepter pour une femme. La socio-esthéticienne s’est occupée de mon visage, elle lui a donné un peu de vie en le maquillant. Mais elle a surtout soulagé le stress et la crispation de mon dos par un massage. » Colette - Oncologie


  la reconstitution de l’image de soi et donc de l’estime de soi et la dignité.

« Ces soins esthétiques que l’on dit « de confort » aident à rendre à un être humain le sentiment de sa décence et de sa beauté d’homme ou de femme. C’est vital, car ce qu’on restaure chez lui, c’est sa dignité. » Docteur Anne-Béatrice Junière – Centre Pierre Nicole, Paris


la resocialisation des personnes.

« Moi, j’étais sceptique, mais quand je voyais les gens sortir après, ils avaient un sourire béat. Alors, j’y suis allé. La Socio-esthéticienne m’a épilé les sourcils, ça a éclairé mon visage, et puis il y a un bien être… On prend conscience qu’on a un corps, que ça renvoie quelque chose aux autres. Moi, je ne suis pas du tout contact, mais là, c’est précis, professionnel, on peut se laisser aller. » Patrick - Centre spécialisé dans les pathologies addictives