LA FORMATION

3 questions à Isabelle Hébérard, Directrice du CODES

Pourquoi est-il nécessaire de se former pour pratiquer la socio-esthétique ?

Pour intervenir de façon adaptée auprès de personnes fragilisées, une formation professionnelle est indispensable.

En effet, il est nécessaire de connaitre les différentes pathologies et les effets indésirables des traitements, les problématiques des différents publics afin de savoir comment aborder et entrer en communication avec chaque bénéficiaire mais aussi comment adapter ses soins et sa pratique esthétique, et d’assurer ainsi la sécurité des patients.

La socio-esthétique s’inscrit dans les projets de vie, d’accompagnement ou de soin établis par les équipes médicales ou médico-sociales et permet un accompagnement complémentaire aussi bien sur le plan physique que psychologique : retrouver le plaisir de prendre soin de soi, restaurer l’image et l’estime de soi, favoriser la resociabilisation... on va bien au-delà de l’aspect purement esthétique.

Par exemple, en cancérologie, il est important de connaitre les effets secondaires des traitements, à la fois physiques et psychologiques, pour apporter les meilleurs conseils et avoir des gestes adaptés. De même, dans un service de soins palliatifs, l’objectif est d’accompagner les patients le plus dignement possible vers la fin de vie.

La socio-esthéticien.ne qui intervient auprès de ces patients va apporter un accompagnement bienveillant grâce à son toucher et son écoute, complémentaire à l’équipe soignante. Elle apportera un apaisement bénéfique à la fois au patient et à sa famille.


Quelles sont les spécificités de la formation proposée par le CODES ?

La formation proposée par le CODES, c’est plus de 60 intervenant.e.s professionnel.le.s des milieux médical, médico-social et social et des socio-esthéticien.ne.s expert.e.s qui interviennent pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur conviction des bienfaits de la socio-esthétique.

Les nombreuses mises en situation, l’exigence des évaluations permettent aux socio-esthéticien.ne.s d’être parfaitement adapté.e.s et opérationnel.le.s à l’issue de la formation.

Implantée au sein du CHRU de Tours, l’Association permet aux élèves une mise en pratique en conditions réelles auprès de patients et de bénéficiaires présents dans les différents établissements du CHRU et également au sein des structures de nos nombreux partenaires médicaux, médico-sociaux et sociaux.

Un accompagnement est réalisé avant, pendant et après la formation : techniques de recherche d’emploi, réponses à appel à projets, sessions de formation continue, offres d’emploi des structures médicales et médico-sociales, participation au Congrès annuel de socio-esthétique, participation à des études cliniques, partage de bonnes pratiques... Au final, la formation est régulièrement mise à jour et actualisée pour répondre et être au plus proche des évolutions et des besoins du terrain.


Et une fois que le.la professionel.le est diplômé.e du CODES ?

En étant diplômé.e.s du CODES, vous rejoindrez une communauté professionnelle où le respect de l’éthique de la profession, le partage et le soutien sont clefs.

L’Association, experte et reconnue des établissements médicaux et médico-sociaux pour ses valeurs et la qualité de son enseignement, vous apportera conseils et orientations dans votre parcours et votre pratique professionnelle.Avec plus de 1500 professionnel.le.s formé.e.s depuis 1979, le CODES bénéficie du premier réseau de professionnel.le.s certifié.e.s travaillant aujourd’hui dans des structures très variées sur tout le territoire français (DOM-TOM inclus).

Ses partenariats au Japon, au Maroc et plus récemment en Côte d’Ivoire permettent également de développer les échanges internationaux entre professionnel.le.s de la socio-esthétique.

Enfin, vous participerez à promouvoir et professionnaliser la socio-esthétique en France comme à l’International.